Un marabout polisson

2007-02-01 - Le Temps
Lu 311 fois

Tunis / Le Temps
L'accusé est un marabout qui tient la Zaouia de Sidi Abdelkader au Fahs, laquelle est visitée régulièrement par ceux qui croyaient en ses pouvoirs surnaturels et en ses dons de guérisseur, étant le descendant direct dudit Wali :
Sidi Abdelkader.
C'est du moins ce qu'il avait toujours prétendu lui-même, et il organisait tous les samedis une "Hadhra" à laquelle venaient nombreux tous ceux qui voulaient faire appel à ses dons pour guérir un mal récalcitrant ou pour exorciser un Djin maléfique.
Aussi jouissait-il d'une grande réputation à travers toute la région, et c'est ce qui amena la victime, à venir le voir, souffrant de malaise dont aucun ne pouvait en expliquer la cause, ni trouver une médication efficace pour l'éradiquer.
"Vous êtes habitée par un Djin qui vous empoisonne la vie" lui dit-il.
Aussi, lui indiqua-t-il un traitement qu'elle devait impérativement suivre chez lui, à son domicile, sis à Ezzahra.
Le jour des faits, elle se dériga à l'adresse indiquée, après lui avoir donné l'argent nécessaire pour acheter quelques ingrédients magiques.
Il la reçut à bras ouvert et après quelques mots magiques, il lui fit part du mode d'emploi du traitement qui doit commencer lui dit-il par se mettre toute nue.
C'est que le Djin ne peut quitter son corps, que si elle se débarrasse de tous ses vêtements.
Car il devait verser un seau d'eau sur son corps pour la purifier.
Faisant part de son étonnement, la bonne dame finit par acquiescer.

Mais dès qu'il la vit en tenue d'Eve, le marabout changea de comportement, en tentant d'abuser d'elle.
Mais la dame scandalisée lui résista de toutes ses forces.
Ce qui l'amena à user de la violence en attentant à sa pudeur.
Elle quitta le domicile, le lendemain au petit matin, pour aller raconter sa mésaventure au poste de police le plus proche.
Arrêté, l'imposteur avoua son forfait à l'enquête préliminaire, mais se rétracta devant la chambre criminelle du tribunal de Tunis où il fut inculpé de tentative de viol.
Il affirma que la victime voulait l'épouser, mais devant son refus, elle inventa ce scénario de toutes pièces pour se venger de lui.
Cette version ne fut pas pour convaincre la chambre criminelle du premier degré qui le condamna à une peine privative de liberté.
Il interjeta appel et l'affaire fut renvoyée à une date ultérieure à la demande de la défense.
En attendant, le marabout est en état de détention.



Février 2007
LMMJVSD
01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28
<< >>