52 ans de prison pour le

2007-02-04 - Le Temps
Lu 214 fois

Tunis - le Temps
L'accusé qui comparut dernièrement devant la cour d'appel de Nabeul avait à son crédit une série d'affaires d'escroquerie et de faux et usage de faux.

Il a été déjà jugé en première instance dans vingt huit affaires où il totalisa 52 ans de prison, condamnations auxquelles il interjeta appel.

Qu'en est-il au juste ?
L'accusé a eu l'idée de s'arroger le titre de général pour mieux passer et impressionner tous ceux à qui il avait affaire.

Par ailleurs et pour convaincre davantage il procéda à la contre façon de plusieurs cachets officiels de différentes institutions publiques en se faisant aider dans cette tâche par une tierce personne, calligraphe de sont état.
Celui-ci , impliqué de complicité, déclara qu'il ignorait que son ami était un faux général, celui-ci l'ayant convaincu en lui montrant entre autres plusieurs photos où il se trouvait aux côtés de hautes personnalités avec lesquelles il prétendait avoir des relations très étroites.
En fait même ces photos étaient truquées.

Grâce à toutes ces manœuvres frauduleuses, le " général " avait réalisé plusieurs opérations d'escroqueries, moyennant des rétributions substantielles
Arrêté il ne put que reconnaître son attitude, niant cependant avoir commis certaines opérations pour lesquelles il était, affirmait-il, poursuivi à tort.

Il demande à la cour que justice lui soit faite.

L'affaire est renvoyée à une date ultérieure à la demande de son avocat afin de préparer les moyens de sa défense.



Février 2007
LMMJVSD
01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28
<< >>