Se sentant menacé, il tire sur la victime

2007-02-07 - Le Temps
Lu 209 fois

Tunis le Temps : Les faits se sont déroulés à Kalaâ Kabira où il y a quelque temps, aux urgences du CHU de la région, a été reçue une personne atteinte par balles au niveau de la face et de la poitrine.
Il était souffrant et perdait beaucoup de sang, mais il avait été mis hors de danger, par les soins intensifs qui lui ont été prodigués à temps.

La victime déclara que suite à un différend qu'il a eu avec son voisin au sujet de vol de pigeons lui appartenant, celui-ci armé d'un pistolet, tira sur lui, subitement, sans sommation.

Grâce aux signalements donnés par la victime, l'accusé a été arrêté, mais donna une autre version des faits, déclarant que la victime procéda plusieurs fois à des vols dans la ferme de l'accusé.

Le jour de l'incident celui-ci eut avec la victime une discussion houleuse à ce propos, où intervinrent d'autre personnes qui l'accompagnaient.

Pris de panique il tira des coups de feu, croyant qu'il allait être attaqué par ces personnes.

Il ajouta que la victime tenait une bombe lacrymogène d'une main et un coutelas de l'autre, pour le menacer, et faire diversion, pour détourner son attention le temps que ceux qui l'accompagnaient puissent pénétrer dans sa ferme pour y voler des moutons.
Toutefois, l'accusé fut inculpé de tentative d'homicide volontaire sur la base des articles 201et 202 du code pénal et ses amis pour complicité.

Il resta sur sa position, pour soutenir qu'il se sentait menacé par la victime et ses amis qui avaient l'intention de voler dans sa ferme.

Sa thèse ne put prospérer, devant le tribunal qui, convaincu de sa culpabilité, le condamna à 3 ans d'emprisonnement.




Février 2007
LMMJVSD
01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28
<< >>