La perpétuité pour avoir assassiné sa femme

2007-02-08 - Le Temps
Lu 211 fois

A l'aube du 26 décembre dernier en cette période précédant la fête du sacrifice "Aid El Idha", une femme a été égorgée chez elle, à l'aide d'un objet tranchant, comme établi ultérieurement dans le rapport d'autopsie ordonnée par le procureur de la République.
L'arme du crime a été, d'ailleurs, trouvée à côté de la victime encore maculée de sang.
Alertés, les agents de la brigade criminelle de la région se sont déplacés sur les lieux pour constater cet horrible forfait.
La pauvre femme gisait sans vie dans une mare de sang.
Tandis que le mari restait introuvable, ce qui laissait supposer qu'il avait un lien direct avec cet assassinat.
Il a été arrêté dernièrement par les agents de police qui l'ont retrouvé dans une cachette.
Cet homicide a bouleversé toute une famille; laissant trois jeunes filles esseulées par la faute d'un père machiavelique.

L'une des filles a affirmé que son père semait la panique au sein de la famille, agressant régulièrement la mère verbalement et physiquement.

Arrêté et déféré au parquet il nia le meurtre de sa femme.
Il voulut faire croire qu'elle s'était suicidée.
Après moult tergiversations, il avoua finalement le crime prétextant que sa femme l'ensorcelait, ce qui lui aurait causé une inpuissance sexuelle.
Et c'est pour cela qu'il l'avait égorgé.
La cour d'appel l'a condamné à la perpétuité.
Lamia CHERIF



Février 2007
LMMJVSD
01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28
<< >>