Croissant « cramé » premier choix...

2007-02-13 - Le Temps
Lu 407 fois

Vous entrez pour acheter un café et un croissant dans une cafétéria.
On vous sert avec un très large sourire et une extrême gentillesse.
Seulement, vous hésitez quel gâteau prendre et là on vous propose telle friandise.
L'autre serveur regarde alors son camarade de service et lui lance : « Non pas celui-là, ne la trompe pas alors, c'est une bonne cliente ! ».
Vous avez le souffle coupé en réalisant qu'un croissant pourri traîne encore là, exposé dans la vitrine.
Pourquoi ne l'a-t-on pas ôté de là puisqu'on sait qu'il n'est pas de la qualité requise ou alors qu'il est carrément « inmangeable ».

De plus, est-ce la tête du client qui détermine son droit ou pas à avoir de la bonne marchandise ?
On ne sait lesquels des deux serveurs devrait avoir le plus honte : celui qui a proposé ou celui qui lui a lancé que la mauvaise marchandise devrait être vendue selon la tête de client.
Ce dernier n'a qu'à compter sur sa capacité d'attirer la sympathie pour avoir droit à un bon croissant croustillant.

De toutes les façons, vous sortez content d'avoir échappé à la tromperie.
Néanmoins, une surprise désagréable vous attend alors que vous croquez dans votre croissant, supposé être de premier choix.
Ce dernier est « carbonisé » et dur comme du vieux pain.

Vous ne savez point si vous devez vous fâchez ou en rire.
Si cela constitue la meilleure offre qu'attendent les autres clients qui n'ont pas pu obtenir la bonne grâce du serveur ? Ou alors s'est-on moqué de vous en particulier en vous embobinant par des paroles mielleuses afin que vous ne vous aperceviez pas plus tôt ?
Cela dit, le phénomène de tromperie prend de plus en plus d'ampleur.
On n'hésiterait pas à vous arnaquer pour quelque cent millimes si l'on trouve l'occasion et les exemples sont nombreux.

On vous remplit les flacons de parfum avec de l'alcool, les bouteilles de shampooing soit disant de marque avec du liquide douteux et les gels de douche avec du savon.
On vous vend des crèmes qui vous feront pousser des boutons et apparaître des rougeurs au lieu de vous offrir un teint plus lumineux.
Il arrive aussi parfois que vous achetez un T-Shirt qui rétrécira au premier lavage.
On ne parle ni de la viande dont il faut se méfier, ni du « merguez », ni des produits laitiers périmés.

On ne peut d'ailleurs en citer plus car les « trompeurs » excellent et innovent d'une manière qui dépasse la vigilance du pauvre consommateur qui finalement avale tant bien que mal son croissant « cramé » premier choix...
Hajer AJROUDI



Février 2007
LMMJVSD
01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28
<< >>