Féminisme et féminité...

2007-02-16 - Le Temps
Lu 216 fois

A une époque où on crie haut et fort les libertés de la femme et son égalité avec l'homme, une école apprenant aux femmes " d'être femmes " existe encore quelque part en France.

A l'époque où des femmes troquent leurs robes contre des " Jeans " et coupent leur longue chevelure pour avoir un aspect " masculinisé ", des femmes du monde entier intègrent cette école pour épanouir leur féminité.
Le féminisme ne les intéresse pas, elles veulent être femmes.
Apprendre à faire un gâteau, à tenir une maison, à confectionner un bouquet de fleurs les interessent plus que de lutter d'égale à égale dans le marché du bizness international.

Le directeur de l'école affirme que son établissement commençait à avoir des difficultés vers le début du 20ème siècle.
Mai 68 fut presque la chute de ce genre d'internats qui existaient un peu partout en Europe.
Aujourd'hui, c'est justement la mondialisation qui permet à cet institut, le dernier en Europe, de reprendre souffle et de sortir la tête de l'eau.

Des familles d'Asie, d'Amérique du Sud, de Russie (...) envoient leurs filles pour apprendre l'étiquette en vue d'en faire " des femmes du monde " capables de faire leur appartition lors des mondainités et de tenir leur rang lors d'un dîner d'affaires ou d'une réception.
Conscients que prendre connaissance des coutumes des autres cultures aide énormément dans le commerce, les pères préparent leurs filles à être des épouses " utiles " dans la carrière de leurs maris et de la leur, mais non pas en sachant calculer combien il faudra payer au fisc
Beaucoup de femmes d'affaire viennent s'inscrire aussi pour des cycles courts de formation afin de mettre en atout leur féminité.

Cela voudra-t-il dire que les femmes sont en passe, non seulement d'accepter leur féminité, mais d'être convaincue qu'elle peut les aider à réussir ?
Est-ce la nostalgie des bonnes manières qui n'existent plus ou d'une époque révolue dans cette ère de violence et de guerre ?
Beaucoup de familles aristocratiques, envoient leurs filles, poussées par la nostalgie de ce que représentaient la civilisation et la langue françaises des siècles auparavant.
Beaucoup y vont pour apprendre les bonnes manières, entre autres celles d'être femme.

Ce qui est sûr c'est que les féministes peuvent être scandalisées, quant aux féminines, elles comptent bien se servir du fait d'être femme et s'épanouir et non pas le nier...
Hajer AJROUDI



Février 2007
LMMJVSD
01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28
<< >>