Musique et moeurs...

2007-02-17 - Le Temps
Lu 429 fois

Dans une des mairies de Tunis, et par un beau matin, de nombreuses personnes attendent leur tour.
Les visages étaient fatigués, d'autres ennuyés et certains avaient les regards vides.
Quelques uns étaient souriants et d'autres simplement pensifs.
Soudain, on entend de la musique.
Par très soutenues, ni très rythmées, les chansons se succédaient.

L'ambiance se détendit et sans qu'on s'en rende compte, la musique a eu un bon effet.

On a eu l'impression tout à coup que les gens se parlaient plus calmement et que l'attente était moins pénible.

Pourquoi alors ne pas généraliser la chose ? Cela serait tellement agréable d'entendre de la musique douce dans les stations de bus et de métro, dans les administrations, dans les établissement publics...
Bref, là où les gens devront attendre longtemps ou que la bureaucratie bat encore son plein, ça serait bien d'amadouer les humeurs et de « relaxer » les nerfs.
Là où l'agent est en contact permanent avec les citoyens et que les relations risquent de tourner au vinaigre car, à la fin, on en a marre de devoir expliquer la même chose trente six mille fois par jour.
Un peu de musique pourrait détendre l'atmosphère.

La musique adoucit les moeurs, et nos moeurs en ont vraiment besoin.
Seulement, il faut toujours faire attention à ce qu'on passe.
Du hard Rock ou de la Techno peuvent ne pas avoir l'effet souhaité...
Et de manière générale, on n'a pas fini de le dire, le comportement dans les établissements publics doit vraiment s'améliorer.

La musique représente un excellent ingrédient, mais elle ne sert à rien si l'agent continue de recevoir le client avec une moue à la bouche et si le client continue à rechigner pour n'importe quoi.

La musique ne servira à rien si on continue à ne pas savoir s'en tenir au rang qu'on a dans une file et si on essaye de se faufiler en douce entre les personnes qui attendent...
Et tant qu'il y aura aussi des agents qui feront passer en premier leurs connaissances et amis et tant qu'il y aura toujours des personnes de mauvaise humeur dans les files, l'ambiance n'en sera que plus tendue.

La musique, est un dérivatif, elle fait patienter d'avantage.
Elle prépare ceux qui attendent et ceux qui travaillent à être plus détendus.
Seulement, le comportement général déterminera si l'ambiance sera vraiment plus agréable ou si la musique ne sera qu'un arrière-fond capable d'agacer quand les voix s'élèvent dans une dispute.
A ce moment là, elle ne sera que du bruit...
Hajer AJROUDI



Février 2007
LMMJVSD
01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28
<< >>