Un retard peut en cacher d'autres

2007-02-28 - Le Temps
Lu 215 fois

C'est fou ce qu'on peut se laver les mains des heures de retard.
La plupart des rendez-vous qu'on donne sont décalés.
Toutes nos réceptions démarrent avec un retard.
Tout le monde arrive en retard au boulot et quand les dossiers s'accumulent ils accusent un retard énorme.
C'est fou, donc, notre fascination pour les retards.
Mais leur côté vicieux c'est que si chaque Tunisien fait son devoir avec un petit retard, c'est tout le pays qui accumule les retards de ses "individus".
Même le comportement social est touché par cette manie du retard.
Par exemple, on ne consulte le médecin que lorsque la maladie s'est bien installée (d'ailleurs, les médecins chinois des siècles derniers prenaient des honoraires pour les visites sans maladie et pas d'argent tant que le "patient" est malade).
Autre exemple des mœurs sociales tunisiennes, les gens ne consultent les avocats que lorsque l'individu essaye de nombreuses ficelles, souvent plus nuisantes et que la marge de manœuvre est limitée.
Pourtant, tout régler à l'avance fait gagner du temps et de l'argent.



Février 2007
LMMJVSD
01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28
<< >>