Règlement de compte

2007-02-28 - Le Temps
Lu 454 fois

La cour d'appel a eu à juger dernièrement une affaire de stupéfiants classés dans les tableaux "A" et "B", dans laquelle est inculpé un jeune homme.
Il ressort des faits que les agents de police ont arrêté cet individu pour consommation et trafic de drogue.
Lors de l'interrogatoire, il avoua aux enquêteurs qu'il s'approvisionnait auprès d'une tierce personne dont il a donné le signalement précis aussi que l'identité.
Les agents sont intervenus et ont arrêté le présumé complice qui nia catégoriquement l'accusation, affirmant qu'il est innocent.
Cette inculpation est un règlement de compte, a t - il ajouté.
Il s'avéra en fait que le jeune homme arrêté avait une dent contre cette personne et sa famille puisque sa mère avait auparavant alerté la police sur son activité délictieuse, et l'avait fait emprisonner.
Alors il décida de se venger en lançant cette grave accusation.

En fouillant la maison du présumé complice, les agents n'ont rien trouvé, et les analyses de sang ont été négatives.
Son avocat a profité de l'occasion pour insister sur l'innocence de son client et demander ainsi son acquittement.
Signalant qu'en première instance il avait été condamné à 15 ans de prison pour consommation et trafic de drogue, et à une amende de 10 mille dinars.
La Cour appréciera.
Lamia CHERIF



Février 2007
LMMJVSD
01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28
<< >>