Moutons au ton mou

2006-12-19 - Le Temps
Lu 252 fois

A dix jours de l'aïd Al-Kébir, j'ai beau tendre le lobe de l'oreille mais je n'entends pas - encore - un mouton bêler dans le quartier.
Qu'est-ce qui se passe ?
A-t-on cloné une nouvelle espèce ovine silencieuse et muette ?
Il faut dire que parmi les traditions qui se perdent, celle d'acheter le mouton un mois à l'avance n'est plus de rigueur et ce, pour des raisons pratiques.

En effet, un mouton coïncé dans un balcon d'appartement ou au fond d'une toute petite terrasse de duplex n'est pas joli à voir. Et puis, ça bouffe sec un mouton ! Le prix de la botte de foin n'est pas donné.
Dix jours d'élevage in "domicilo" peut coûter la moitié du prix d'un agneau.
Alors, pourquoi se "re-ruiner".
D'autant plus que les gamins "modernes" n'aiment plus fanfaronner dans le quartier avec un mouton "ridiculisé" avec du hénné et des paillettes...
hé oui ! Les temps changent...
Hatem Belhaj.



Décembre 2006
LMMJVSD
01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
<< >>