Le mari, de nouveau entendu par le procureur

2006-12-19 - Le Temps
Lu 234 fois

Tunis, Le Temps :
Le drame qui avait éclaté dernièrement dans une localité en Italie, avait consterné tous ceux parmi les tunisiens qui en ont eu connaissance.
En effet, c'est un carnage de toute une famille dont le chef est un Tunisien, travaillant en Italie, qui a été découvert la semaine dernière, par la police italienne.
L'épouse ainsi que le fils dudit travailleur étaient trouvés sauvagement assassinés avec les corps transpercés de coups de couteau.
Dans le lot il y avait également la belle-mère, qui avait été trouvée dans les mêmes conditions, ainsi que la femme de ménage.
Tandis que le mari de celle-ci, gravement blessé, est encore entre la vie et la mort.
Qui avait pu commettre cet acte odieux et indigne d'un être pourvu de sentiments humains ?
Les soupçons étaient dirigés de prime abord vers le mari, qui était absent, et qu'on avait cru réfugié en Tunisie.
Cependant, il s'est avéré qu'au moment des faits, le mari, Azouz Marzouk, était en Tunisie.
D'ailleurs, il s'est hâté de retourner en Italie où il s'est présenté devant le procureur.
Celui-ci l'avait au début arrêté, puis relâché, s'étant avéré qu'il était en Tunisie lors des faits.
Cependant, il a été dernièrement convoqué à nouveau par le procureur, l'enquête ayant révélé qu'il avait été menacé par certaines personnes qui lui en voulaient.
Ce crime serait le fait d'un règlement de compte.
En tout état de cause, Azouz Marzouk, se défendit d'avoir une quelconque responsabilité dans les faits, d'autant plus qu'il aime son fils Youssef et sa femme « Raphaella ».
Celle-ci ayant embrassé la religion musulmane, il œuvre actuellement à ramener son corps en Tunisie, afin d'y être inhumée avec son fils.
Son beau-père lui avait d'ailleurs, donné le feu vert.



Décembre 2006
LMMJVSD
01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
<< >>