Jalousie maladive

2007-03-06 - Le Temps
Lu 219 fois

Envier quelqu'un pour ses biens, son comportement, ou statut social, voire ses qualités physiques et morales, c'est de la jalousie, ce vilain défaut qui, en prenant de l'ampleur, peut devenir pathologique au point d'empoisonner sa propre vie et celle d'autrui.
Bien entendu, lorsqu'elle s'installe dans le couple et lorsqu'elle a trait à l'aspect sentimental, elle a tendance à s'incruster comme un mal insidieux difficilement guérissable.
Etant une animosité à l'encontre d'une personne ou d'une chose, la jalousie, qui est tout d'abord une émotion naturelle, glisse vers la colère de ne pas posséder ce que l'on envie chez l'autre, soit-il son propre frère ou son propre père.
Les questions assaillent la jalousie : « Pourquoi, diable, la réussite m'échappe sur le plan professionnel tandis que tout sourit à mon collègue qui grimpe les échelons et se retrouve finalement au faîte de la hiérarchie ? ».
- « Est-il né sous une bonne étoile tandis que la pénombre a enveloppé ma naissance ? »
- « Même sur le plan affectif, il est passé maître en la matière alors que moi je souffre de ma timidité maladive ? ».
Et les questions n'en finissent pas à le tarauder :
- « Comment doit-il s'y prendre pour rivaliser avec ce collègue qui lui semble intrinsèquement supérieur ? Il ne le sait pas et ne pourra pas y parvenir.
Il ne se rend pas compte que le vécu jaloux qui s'installe en lui n'est pas aussi problématique que la façon de le vivre, le conduisant irrémédiablement à son auto-destruction morale.
Les cas de jalousie amoureuse illustrent bien le pourrissement de la vie conjugale de certains foyers surtout si une femme se met intentionnellement à rechercher le moindre indice susceptible de culpabiliser son conjoint.
Elle sera à l'affût de la moindre preuve matérielle et ne manquera pas de « faire les poches » des vêtements de ce mari qu'on soupçonne, le plus souvent à tort.
Même le téléphone portable n'échappera pas à ses investigations.
Elle entend coûte que coûte à rencontrer sa prétendue rivale qui s'apprête à lui « voler » le père de ses enfants.
Elle croit dur comme fer que la collègue de travail avec laquelle il devisait l'autre soir, lui veut du mal.
Elle est plus jeune qu'elle, a de beaux atours à faire valoir, sa séduction est attirante.
Bref, elle possède tous les ingrédients pour plaire à son « pote ».
Toutes les conditions réunies, la femme jalouse la voilà embarquée dan une galère qui risque de la mener à la déchéance.
Il en est de même pour l'homme jaloux qui place sous surveillance rapprochée sa partenaire pour peu qu'elle ait montré des signes d'émancipation inhabituels et de coquetterie excessive alors que son comportement n'a pas changé d'un iota.
Il ira jusqu'à tenter de restreindre sa liberté, en limitant ses contacts même avec ses proches.
Lui aussi, il va montrer un nouveau visage hostile, au moindre indice douteux, sans prendre la peine de le vérifier.
La zizanie s'introduit alors dans le couple dont l'édifice se lézarde gratuitement et avec fracas.
A l'image de la femme, l'homme risque, lui aussi, d'être emporté par cette jalousie, compulsive qui le mine, alors qu'avec un peu plus de discernement les deux partenaires se seraient épargné ce mal endémique qui ronge les sociétés les plus évolués soient-elles.
Hamadi TAZARKI



Mars 2007
LMMJVSD
01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31
<< >>