Elle cambriole la villa de son amant

2007-03-07 - Le Temps
Lu 199 fois

Tunis, Le Temps :
L'homme qui s'est épris de la jeune femme et la reçut à bras ouvert à son logis, ignorait qu'elle s'y était introduite aux fins de repérer les lieux et les objets d'art qu'il y avait, pour charger par la suite, et une fois quelle avait le double des clés, une de ses connaissances, de cambrioler la villa en question.
Il s'agit, en effet, d'un jeune homme dont les empreintes relevées par la police s'avérèrent les siennes.
Mais le propriétaire était loin de penser que le jeune homme était lié d'amitié avec sa maîtresse.
Celui-ci inculpé de vol qualifié, déclara qu'il avait seulement accompagné à la villa, la dame qui n'était autre que la maîtresse du propriétaire.
Il ajouta qu'il venait de la connaître, le jour des faits et qu'elle lui avait proposé de l'accompagner à cette villa, pour l'aider à prendre quelques affaires.
Ce qu'il fit, et il était convaincu qu'elle allait chez elle, puisqu'elle avait les clés et elle avait normalement ouvert la porte.
Par ailleurs, il précisa que quelques jours après les faits, elle l'informa que la villa en question était en réalité celle de son amant.
Son avocat le soutenant, plaida le défaut de preuve affirmant que son client n'a pas été surpris en flagrant délit et il n'avait fait qu'accompagner la dame, véritable auteur des faits.

Il requit du tribunal de ce fait, l'acquittement pur et simple à son client, et l'affaire a été mise en délibéré.



Mars 2007
LMMJVSD
01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31
<< >>