Le chauffeur de taxi incriminé

2007-03-10 - Le Temps
Lu 204 fois

Six personnes sont inculpées dans la présente affaire pour détention, possession, écoulement, et consommation de produits stupéfiants.
Les faits ont été révelés lors de l'arrestation de deux individus, poursuivis pour vol.
Ils étaient porteurs d'une quantité de « zatla ».
L'un avait 300 grammes qu'il cachait dans ses vêtements, quand à son compagnon, il en possédait 250 grammes.
A l'interrogatoire, ils reconnurent être consommateurs invétérés de cette drogue qu'ils partageaient avec quatre autres amis du même quartier.
L'un d'eux ajouta même qu'il se procurait les stupéfiants auprès d'une tierce personne chauffeur de taxi de profession dont il connaît le prénom et le café qu'il fréquente habituellement.
Ses acolytes, arrêtés, à leur tour confirmèrent ses déclarations, reconnaissant qu'ils étaient habitués à consommer de la « zatla ».

Ils nièrent cependant avoir participé à son achat de ladite matière directement auprès du fournisseur, car c'était leur ami qui leur en procurait, soutenant qu'ils n'ont jamais connu le fournisseur, et qu'ils ne l'ont jamais vu.
Ils s'étaient habitués, avaient-ils ajouté, à lui donner de l'argent pour leur procurer la quantité voulue, auprès du fournisseur qu'ils n'ont, d'ailleurs jamais vu.
Traduits devant la Chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis, les accusés réitérèrent confirmèrent leurs déclarations.
De son côté, l'avocat de la défense a affirmé que son client qui est un consommateur de ces produits prohibés, n'a jamais procédé à la commercialisation.
Il ajouta qu'étant chauffeur de taxi, il est à l'abri du besoin matériel.
Il sollicita du tribunal de prendre en considération que son client est père de famille et a demandé les circonstances atténuantes en sa faveur.
Lamia CHERIF



Mars 2007
LMMJVSD
01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31
<< >>