"Awada" sprint

2007-03-11 - Le Temps
Lu 307 fois

Le nouveau phénomène socio-artistique tunisien consiste à faire une activité en cours de soir, comme apprendre la musique, le chant, la peinture ou la danse.
Et pour être plus motivés, on choisit d'y aller en groupe, d'amis ou de collègues de bureau.
Oui, mais comment faire "fructifier" ce qu'on apprend ? Chaque semaine, l'un des élèves invite tout le reste du groupe plus une petite troupe musicale pour passer la soirée en chantant, souvent faux, mais l'ouïe des proches n'est jamais critique.
Ainsi, si vous êtes un voisin, malchanceux qui habite dans un quartier "motivé", vos soirées de fin de semaine s'annonceront d'une telle intensité de décibels que vous haïrez facilement tout le répertoire "massacré" de la chanson tunisienne et arabe.
Ça permet certes à certaines personnes exigeantes de ne pas sortir n'importe quoi et avec n'importe qui.
Mais les voisins passeront des nuits blanches.



Mars 2007
LMMJVSD
01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31
<< >>