Il tue sa maîtresse et se jette sous le train

2007-03-14 - Le Temps
Lu 218 fois

La ville de Hammamet a connu, lundi matin, un crime odieux suivi d’un suicide dont les victimes sont une femme et un homme.
Les agents de la police judiciaire de Hammamet procèdent à l’enquête sur les péripéties de ce drame.
Les informations dont nous disposons précisent que la ligne du train N° 10 reliant la station de Bir Bouregba à celle de Nabeul a connu un accident vers 10h 4 mn lorsqu’un jeune s’est jeté devant le train N° 10 / 55 au niveau du km 63.
Les témoins parlent d’une image horrible puisque la tête du défunt s’est détachée du corps.
Il s’agit d’un jeune né en 1974 à Jendouba exerçant comme épicier à Hammamet.
Quelque temps après, a circulé l’information de la disparition, dans des circonstances douteuses d’une femme née en 1972.
Une enquête maratoniènne a permis de savoir que cette femme mariée et mère de deux enfants avait accompagné ses enfants au jardin d’enfants et s’est adressée à l’épicier qui s’est avéré être l’homme qui s’était suicidé.
En entrant au domicile de l’épicier, les agents de police ont découvert le corps de la femme morte.
L’enquête a révélé qu’il lui a fracassé la tête et s’est suicidé.
Certains parlent d’une friction qui a démarré parce que la femme voulait rompre et le jeune refusait.
Sabeur Mkacher



Mars 2007
LMMJVSD
01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31
<< >>