Coup de foudre assassin !

2007-03-26 - Le Temps
Lu 220 fois

Il ressort des faits que l'inculpé a rencontré la victime dans une boîte de nuit.
Il hésitait à lui exprimer ses sentiments.
Mais c'était à tort, car dès le premier abord, elle était consentante.
Et ce fut le coup de foudre entre les deux jeunes qui décidèrent de terminer la soirée ensemble jusqu'à l'aube.
Le jeune homme, demanda alors à sa nouvelle amie de l'accompagner chez lui.
Celle-ci accepta l'offre et termina la journée chez son nouvel amant.
Tombée sous le charme d'un véritable hâbleur, elle s'échappa du foyer paternel et se jeta dans les bras de ce séducteur, qui lui faisait mille promesses pour l'épouser et la "sauver" de la famille ingrate où elle vivait.

La jeune fille le crut et l'amitié se transforma rapidement en un grand amour qui allait la conduire à accepter aveuglément toutes ses propositions.
Elle commença alors à goûter aux délices de l'amour, hors mariage.

Suite aux rencontres amoureuses qui se multiplièrent entre les deux tourtereaux, la victime tomba enceinte.

Le jeune homme surpris par cette nouvelle, et suite à ses soupçons quant au comportement de sa dulcinée, puisqu'en fait, il ne pensait pas à se marier avec elle, n'eut alors qu'une seule idée : se débarrasser du bébé, et même de sa concubine.
Depuis, il est devenu cruel et agressait en vus sa jeune maîtresse.

Le jour des faits, et après une longue dispute entre les deux amoureux, il attacha solidement sa bien aimée sur une chaise, l'aspergea d'essence et craquer une allumette .
puis, il quitta tranquillement la maison qui prit feu..

Les voisins ont alerté les agents de police et ceux de la sécurité civile, suite à l'incendie qui se propageait.
Après de longs efforts, le feu a été circonscrit et les autorités ont retiré un cadavre calciné.
Les enquêteurs ont vite dirigé leurs soupçons vers le chevalier servant de la jeune fille qui a longuement tergiversé, avant d'avouer qu'il a seulement attaché la victime à une chaise avant de quitter les lieux.

« Je ne l'ai pas brûlé », a -t-il soutenu mordicus au juge d'instruction qui s'apprête à le traduire devant la justice, sous le chef d'inculpation d'homicide volontaire avec préméditation.
Lamia CHERIF



Mars 2007
LMMJVSD
01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31
<< >>