Le mécanicien dénoncé par l'ordinateur portable !

2007-03-29 - Le Temps
Lu 202 fois

Le mécanicien a eu un moment de faiblesse lorsque s'étant rendu au bureau du patron de l'entreprisse, il a eu l'imprudence de subtiliser l'ordinateur portable qui s'y trouvait.
Il a profité de l'absence du directeur de la société pour commettre son méfait, loin de tous les regards.
Mais, au retour de ce dernier, le vol a été constaté.
Sur ce, une enquête interne a été déclenchée.
Sans résultat.
C'est alors qu'une plainte a été déposée contre X au poste de police de la zone industrielle de Ben Arous.
Le responsable de la société avait notamment peur de la divulgation des secrets de son entreprisse stockés dans la mémoire de l'ordinateur.
Cela le hantait plus que la perte de son portable.
Et comme le hasard fait bien les choses.
Un jour, un individu s'est présenté à la secrétaire, demandant une audience auprès du « Big Boss ».
Bien entendu, il fut reçu avec la célérité requise et qu'elle ne fut la surprise du patron d'apprendre que ce monsieur, en véritable bienfaiteur, n'est autre que la personne à qui on a proposé le fameux ordinateur.
Tout heureux de la bonne nouvelle, il a sollicité de cet inconnu de témoigner auprès des policiers.
Dare dare, ils se sont rendus au poste où le messager a raconté dans le détail ce qu'il a convenu avec le receleur de l'ordinateur volé.
Il lui avait demandé de l'essayer avant de l'acquérir.
En le faisant fonctionner, il s'est rendu compte que cet objet avait été effectivement volé puisque toutes les informations concernant l'entreprise victime étaient enregistrées.
Ce qui l'a directement orienté vers la société pour en informer les responsables.
Voilà la bonne action entreprise par cette âme charitable.
Les enquêteurs dressèrent alors un plan pour appréhender le voleur en flagrant délit, au moment où il s'apprêterait à percevoir la somme des 600 dinars convenus.
Le plan, aussitôt établi, fut mis à exécution et le mécanicien tomba, comme un fruit mûr, à travers les mailles de la police.
Ainsi, le patron de la société récupéra son ordinateur portable tandis que l'ouvrier incriminé a été présenté au procureur de la République qui émit un mandat de dépôt à son encontre.
Lamia CHERIF



Mars 2007
LMMJVSD
01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31
<< >>