La vengeance d'un désœuvré

2007-03-31 - Le Temps
Lu 211 fois

Tunis le Temps : Le jeune homme, accusé de meurtre dans cette affaire, avait fait la connaissance d'un Libyen qui lui promit de lui procurer du travail et l'avait invité à venir à cet effet, le visiter en Libye.

Le jeune homme croyant que la chance lui avait souri rejoignit son ami en Libye et celui-ci le reçut à bras ouverts.

Le lendemain il lui présenta quelques personnes prétendant qu'elles étaient des hommes d'affaires disposés à l'aider.

Cependant il fallait, lui dit-il de l'argent pour payer les formalités nécessaires pour lui procurer un contrat de travail.
Le jeune homme lui donna, sans hésiter une somme assez substantielle, mais il ne vit rien venir.
Il comprit, quelques jours après, qu'il fut victime d'une escroquerie et regagna le pays bredouille.

Il attendit toutefois de revoir son ami libyen qui revint, quelque temps après, en Tunisie.
Il le reçut chaleureusement et l'accompagna dans sa voiture.
Arrivés à Oued Ellil, une dispute éclata entre eux, et le Libyen somma le jeune homme de descendre de sa voiture, en lui proférant des injures.

Se sentant humilié, le jeune homme le rossa de coups.
Ce qui amena le libyen à quitter la voiture pour prendre la fuite, mais dans sa course le Libyen perdit son équilibre tomba dans l'oued, pour mourir noyé.

C'est la raison pour laquelle il fut découvert, quelques jours plus tard, un corps sans vie.

Inculpé, le jeune homme fut accusé d'homicide volontaire et, comparaissant dernièrement devant la chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis, donna cette version des faits en insistant sur le fait qu'il n'avait pas tué la victime et avait encore moins cette intention.

Quant à son avocate, elle demanda le renvoi afin de préparer les moyens de sa défense, et le tribunal acquiesça à sa demande.




Mars 2007
LMMJVSD
01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31
<< >>