Voitures et chèques en bois

2007-04-02 - Le Temps
Lu 209 fois

Trois individus ont comparu devant la chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Tunis, pour escroquerie.
Il ressort des faits que l'auteur est accusé dans cette affaire avec deux autres complices, un restaurateur et un client fidèle du restaurant où ils se rencontraient souvent.

Les complices faisaient croire aux victimes que l'intéressé est un homme très riche qui possède de nombreuses sociétés et qui est à la recherche de nouveaux associés.

Ces derniers, appâtés et sans le sou, mordirent à l'hameçon et remirent au prétendu richissime leurs voitures contre des chèques en bois.

Les plaintes se succédèrent au poste de police, et les victimes donnèrent à chaque fois le même signalement du trio escroc.
Arrêtés, les trois inculpés ont nié avoir commis une escroquerie, et le propriétaire du restaurant affirma que les deux hommes se rencontraient dans son établissement en tant que clients, ignorant les faits qui leur étaient reprochés.
Quant au deuxième complice, il s'est totalement disculpé.
Pour ce qui est de l'accusé principal, celui qui avait émis les chèques, il se contenta de souligner que les différends qui l'opposent aux victimes sont relatifs aux prix des voitures et qu'il est prêt à régulariser la situation.
Le tribunal rendra son verdict après les délibérations d'usage.
Lamia CHERIF



Avril 2007
LMMJVSD
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30
<< >>