L’Histoire doit rester au musée

2007-04-10 - Le Temps
Lu 205 fois

A force de s'accrocher à son passé, à trop garder la tête tournée vers ce qui fut qualifié d'époque de gloire, on finit par ne plus voir non présent ni baliser la voie vers l'avenir.
Pourtant, l'être humain s'accroche génétiquement à ce qu'il fut.
Alors, pourquoi reconstruire quand on perd notre temps à pleurer les vestiges.
Ainsi, prenant l'exemple des Arabes qui ne cessent de pleurer leur âge d'or jusqu'à ce qu'ils aient fini par emprisonner leur pensée dans une cage dorée.
Le fanatisme aveugle, quelle que soit son origine n'est qu'une nostalgie exagérée du passé.
Loin de nous, l'idée d'oublier, voire de renier son passé mais ce, passé ne doit pas prendre tout « l'espace mémoire » dans nos esprits.
Le meilleur endroit on, tous, peuvent apprécier le « passé », c'est dans un musée ouvert à tous, et sans jugement.
El si nous oublions notre passé juste le temps d'améliorer noire vécu actuel et préparer les générations futures à trouver leurs propres codes pour éclairer et construire l'avenir...
Hatem Belhaj



Avril 2007
LMMJVSD
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30
<< >>