Violences conjugales et perte de dents

2007-04-11 - Le Temps
Lu 211 fois

Tunis - le Temps
Une jeune dame s'est présentée au poste de police de Ben Arous, tenant quelques une de ses dents à la main, déclarant qu'elle les avait perdues, suite à un coup de poing que lui aassené son mari à la figure lors d'une scène de ménage où celui-ci avait perdu son self-contrôle.
L'agent de police qui reçut sa plainte, nota les multiples ecchymoses qu'elle avait sur la figure, et les dents bel et bien perdues.

Arrêté, le mari déclara qu'il avait agi sous l'emprise de la colère ayant été provoqué par son épouse ne cessant de lui tenir des propos ironiques et vexants.

Inculpé de violences graves sur son épouse, il écopa d'une peine d'emprisonnement à laquelle il interjeta appel.

Il espérait entre temps que l'épouse retirerait sa plainte, mais elle persista à le poursuivre en dépit de toutes les démarches entreprises par la famille, aux fins d'y renoncer.

Comparu en état d'arrestation, il réitéra ses déclarations prises tant à l'enquête préliminaire, que devant le tribunal de première instance tandis que son avocat plaida l'excuse de provocation, son épouse ne cessant de le ridiculiser dans l'intention de l'humilier
Cependant la cour après en avoir délibéré, le condamna à la peine de 6 mois d'emprisonnement.



Avril 2007
LMMJVSD
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30
<< >>