La clé sous le paillasson

2007-04-13 - Le Temps
Lu 186 fois

Tunis - Le Temps :La victime, dans cette affaire, déclara à la police que sa maison a été cambriolée durant son absence.
Il fut surpris en rentrant chez lui par la disparition d'un grand nombre d'appareils électro-ménagers, ainsi que des meubles, outre des bijoux de valeurs et des objets d'art.
Il précisa qu'il n'y avait aucune effraction, ce qui implique que l'auteur des faits avait le double de la clé, d'autant plus qu'en ouvrant la porte, la victime remarqua qu'elle n'était pas fermée à double tour comme il l'avait laissée.
Le cambrioleur se contentant de la tirer derrière lui, pour la refermer.
Identifié, le coupable a été arrêté et inculpé de vol qualifié.
Il écopa d'une peine de quatre ans de prison à laquelle il interjeta appel.
Devant la Cour, il reconnut ses méfaits déclarant, toutefois, que la porte principale était ouverte, ce qui aiguisa sa tentation, se trouvant dans le jardin, il se dirigea vers l'entrée de la villa, et trouva la clé sous le paillasson, ce qui lui facilita la tâche.
Il affirma, cependant, qu'il n'avait procédé à aucune effraction.
Il ajouta qu'il avait vendu les meubles et tous les objets volés à des inconnus, cherchant à subvenir à ses besoins.
L'avocat de la défense ne put que demander à la Cour les circonstances atténuantes.
Cependant, celle-ci, convaincue de sa culpabilité, ne put que confirmer la peine de quatre ans d'emprisonnement, prononcée à son encontre en première instance.



Avril 2007
LMMJVSD
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30
<< >>