Un pactole de 90 mille dinars aurait disparu

2007-04-18 - Le Temps
Lu 203 fois

Un Africain a comparu devant la chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Tunis pour escroquerie.
C'est à la suite d'une plainte déposée par un jeune Tunisien que l'affaire a démarré.
Ce dernier accuse, en effet, le citoyen africain de s'être approprié la somme de 90 mille dinars qu'il lui avait remise à titre d'investissement dans un projet.
D'après le plaignant, il a été approché par l'inculpé pour monter une affaire commune, l'Africain s'étant présenté comme un investisseur attiré par notre pays.
Après lui avoir demandé de s'associer à lui dans un projet immobilier, lui montrant à l'occasion une liasse de billets de banque, il a pris une feuille blanche, selon les dires du plaignant, et versé un liquide particulier qui l'a transformée en un billet rutilant de 100 euros.
Ensuite, ils se sont rendus à la banque pour changer le billet en dinars tunisiens.
L'opération réussit à merveille.
Abasourdie par ce qui s'est passé sous ses propres yeux, la victime se mit d'accord avec l'Africain et lui remit la somme demandée, soit 90 mille dinars.
Prenant l'argent, celui-ci disparut dans la nature et n'a plus donné signe de vie.
Après quoi, et suite au signalement donné à la police, l'accusé fut arrêté et déféré au parquet.
A l'audience, il nia les faits qui lui étaient reprochés, signalant au passage qu'il était venu à Tunis pour se soigner des suites d'un accident de la route survenu dans son pays.
Trois concitoyens résident avec moi et sont prêts à témoigner que je n'ai jamais escroqué personne, devait-il conclure.

Le tribunal rendra son verdict ultérieurement.

Lamia



Avril 2007
LMMJVSD
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30
<< >>