La vengeance aveugle

2007-04-20 - Le Temps
Lu 221 fois

Tunis - Le Temps
C'est l'argent qui était la cause principale de ce drame qui s'est déroulé un 26 juillet 2006 près de la banlieue nord de Tunis.
Ce jour-là, la police de la région fut informée de la découverte à Gammarth, d'un jeune homme, inanimé gisant dans une mare de sang.
L'enquête a révélé que la victime était originaire d'un pays voisin, et qu'elle a été sauvagement assassinée par un jeune tunisien.
Celui-ci avait fait la connaissance d'une jeune fille également originaire d'un pays du Maghreb et avait tissé avec elle une liaison amoureuse qui dura quatre ans.
Au fil des jours, elle vint lui mettre la puce à l'oreille au jeune homme cupide et qui voulait mener un rythme de vie beaucoup plus au-dessus de ses moyens.
En effet, la jeune maghrébine l'informa qu'elle connaissait un compatriote qui était capable de faire fructifier des billets de banque, par des moyens qui lui étaient propres.
L'eau à la bouche il lui demanda de lui présenter ce Maghrébin sans tarder.

Ce qu'elle fit et celui-ci a convaincu son interlocuteur de ses pouvoirs soi-disant surnaturels.
Ils se mirent d'accord pour transformer 10 mille euros en 30 mille, moyennant une petite rétribution de 10 mille euros.
Il lui en fit même la démonstration en transformant quelques billets.
Convaincu des dons du Maghrébin le jeune homme lui donna 19 billets de 500 euros en vue de les transformer en 100 euros.
Mais le jeune maghrébin ne donna plus signe de vie depuis le jour où il empocha les 19 billets.
Ne voyant rien venir, le jeune réalisa qu'il était victime d'une escroquerie pure et simple.
Le jour du drame, il s'arma d'un couteau et se dirigea à la cité où il avait l'habitude de voir le maghrébin pour l'attendre.
En demandant à son frère de l'accompagner.
Dès qu'ils l'apercurent, ils se dirigèrent vers la voiture qu'il conduisait pour monter et l'obliger à prendre la direction de la banlieue nord.
En chemin, le jeune homme lui demanda carrément, sans tergiverser de lui restituer son argent.
Le jeune maghrébin d'un air sûr nia en avoir eu le moindre centime, en ajoutant que de toutes façons il n'y avait aucune preuve aux prétentions du jeune homme.
Entre temps celui-ci descendait pour téléphoner à la jeune fille lui demandant de les rejoindre à l'aéroport et acheta un bidon d'essence pour ne pas tomber en panne sèche, prétexta-t-il à l'automobiliste.
La jeune femme les ayant rejoint à l'endroit fixé, ils se dirigèrent vers une forêt à Gammarth, pour avoir une discussion tranquille.
Là le jeune homme excédé versa de l'essence sur la voiture pour y mettre le feu.
Voyant la voiture en flamme le maghrébin y descendait en essayant de fuir.
Mais il fut rattrapé par le jeune homme accompagné de ses acolytes, qui commença à lui asséner plusieurs coups de couteau.
Le Maghrébin, affaibli avec du sang qui giclait de ses multiples blessure tomba à terre, alors que ses agresseurs prirent la fuite.
Arrêtés, le jeune homme ainsi que son frère et son amie, furent inculpés d'homicide volontaire et complicité.
L'auteur principal, déclarera qu'effectivement il fut pris d'une grande colère devant l'attitude cynique de la victime qui non seulement l'avait escroqué, mais niait ses actes.

Quant au jeune frère et la jeune fille, ils déclarèrent qu'ils s'étaient contentés d'assister avec le jeune homme sans avoir pris part à l'agression de la victime.
Incarcérés en vertu de mandats de dépôt, ils attendent d'être jugés par la chambre criminelle, après leur comparution devant le juge d'instruction qui transmettra son procès-verbal de clôture à la chambre d'accusation.



Avril 2007
LMMJVSD
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30
<< >>