God save the parking !

2007-05-06 - Le Temps
Lu 222 fois

Au centre-ville de la capitale, le conducteur a saisi, une fois pour toutes, l'importance des zones bleues puisque l'anarchie de ces derniers mois a cédé la place à ...
des places disponibles de stationnement "ponctuel".

Pour ceux qui veulent passer la journée "garés" ils ont les parkings payants.
Hé oui ! Tout est payant même dans les terrains vagues "infestés" par les gardiens "anarchiques" !
Mais il y a un autre parking qui nous réserve de belles surprises à chaque fois où l'on y met les ...
pneus.
Il s'agit du parking de Sidi Bousaïd.
Deux dinars la place avec un ticket où est mentionnée la non-responsabilité de la municipalité en cas de vol.
Il faut dire que le décret date du 24 avril 1996 bien avant celui du 30 décembre 1996 qui ordonne le parking payant.
Trop prévisibles ? Oui mais surtout...
les deux dinars sont un droit de "sol" et pas un droit au gardiennage.
Nuances !



Mai 2007
LMMJVSD
01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31
<< >>