Tentative de meurtre au cours d'un mariage

2007-05-20 - Le Temps
Lu 322 fois

L'accusé avait ingurgité une grande quantité d'alcool pendant la fête de mariage à laquelle il était invité à Tazarka.
Il dansait et chantait, mais soudain son extase se transforma en agressivité qui vint troubler cette fête, puisqu'il devint provocant en ayant des altercations avec les invités et commença à lancer des bouteilles de bière vides pour atteindre certaines personnes parmi l'assistance.
Puis soudain il s'arma d'un couteau et sans crier gare, il assena à la victime un coup en plein dans les entrailles.
Celle-ci secourue à temps, eut la vie sauve, par une intervention chirurgicale qu'il subit à l'hôpital.

L'auteur des faits arrêté reconnut ses méfaits en mettant son acte sur le compte de l'état d'ébriété dans lequel il se trouvait.
Devant le tribunal, il réitéra ses déclarations prises à l'enquête préliminaire, précisant toutefois qu'il n'avait pas l'intention de tuer la victime, mais qu'il agissait sans réaliser ce qu'il faisait.
Son avocat le soutenant plaida la requalification de l'infraction, les faits ne constituant pas une tentative de meurtre, mais de simples coups et blessure, d'autant qu'il y a absence de l'élément moral, son client ayant agi sous l'emprise de l'alcool, et était de ce fait inconscient de ses gestes.
Il ajouta que cet acte ne peut être considéré comme étant une tentative de meurtre, son client ayant assené un seul coup à la victime par inadvertance étant donné l'état où il se trouvait.
Le tribunal appréciera.



Mai 2007
LMMJVSD
01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31
<< >>