La perpétuité pour le proxénète meurtrier

2007-06-01 - Le Temps
Lu 343 fois

Le gardien d'une station de distribution d'essence a profité de son logement pour le transformer la nuit, en un lieu de débauche.
Proxénète le soir, il protège les prostituées avec lesquelles il partage la cagnotte.
Pour cela, il embauchait les femmes faciles pour se livrer à la débauche.

Le jour des faits, la victime s'est rendue sur les lieux où il a été accueilli par une fille de joie.
Après avoir passé une soirée bien arrosée, il s'est isolé avec la tourterelle pour quelques instants.
Et quand il s'apprêtait à quitter la demeure, l'accusé lui demanda de le payer sur un ton menaçant, mais le client refusa.
Une querelle s'est déclenchée alors entre les deux hommes.
Sans crier gare, le gardien commença par le rouer de coups, jusqu'à ce qu'il perde entièrement connaissance.
Il ne s'est pas arrêté à ce stade, puisqu'il déversa de l'essence sur son protagoniste et craqua une allumette.
Brûlée, la victime sortit en criant appelant au secours.
Transportée aux urgences de l'hôpital le plus proche, elle passa de vie à trépas suite à ses brûlures.
Arrêtés et déférés au parquet, les inculpés sont passés aux aveux.
Le gardien a été accusé d'homicide volontaire avec préméditation et de proxénétisme.
Quant aux deux jeunes filles, elles ont été inculpées de complicité et de prostitution.
Devant la chambre criminelle de première instance de Tunis, l'accusé principal comparut seul pour répondre de son forfait.
Il affirma qu'il n'avait aucune intention de tuer la victime, et qu'il était dans un état d'ivresse manifeste.
Il sollicita la clémence du tribunal qui le condamna à la perpétuité.

Lamia CHERIF



Juin 2007
LMMJVSD
01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30
<< >>