Il égorge sauvagement sa mère

2007-06-11 - Le Temps
Lu 317 fois

C'est une famille de la localité de Aïn Boumourra de la délégation de Sbikha qui a vécu la tragédie dont nous vous relatons les faits.
Et pourtant cette famille possède tous les ingrédients du bonheur une ferme agricole héritée d'un père décédé depuis quelques années, et des enfants qui ont réussi leurs études et exercent des métiers respectables.
Tout était donc bien dans le meilleur des mondes, jusqu'au jour où tout a basculé.
L'un des quatre frères, âgé de 39 ans a décidé vendredi dernier aux environs de 10 heures de mettre fin à la vie de sa mère, en lui assénant un coup de couteau au niveau du visage avant de l'égorger sauvagement, la laissant giser dans une mare de Sang.
Il sortit ensuite, ni larmes, ni chagrin, pour être arrêté par les agents de la garde nationale.
Selon ses proches, le meurtrier aurait, pour des raisons de santé, quitté l'enseignement pour s'enfermer dans la solitude et l'oisiveté, ce qui aurait influé sur ses capacités mentales pour commettre ce crime.
Mais selon les enquêteurs, le présumé assassin n'aurait pas pardonné à sa mère son refus de vendre une parcelle de terre pour l'aider à faire comme les gens de son âge...
à savoir fonder un foyer.
Hélas la situation n'a pas évolué...
Fou de rage, il est passé à l'acte ignoble.
Indigne et sans cœur, il assassina sa mère d'une façon atroce.


Kairouan : Un fusil volé...
puis récupéré
A la suite d'un vol commis par effraction au cours duquel un fusil de chasse appartenant au propriétaire des lieux a été dérobé, tous les moyens ont été mis en œuvre par la police de Kairouan pour appréhender le voleur et situer l'endroit où est caché le fusil et le récupérer avant son utilisation pour une éventuelle opération criminelle.
Les agents ont en effet, pu déterminer la cache de l'arme pour investir par la suite les lieux et arrêter les criminels qui projetaient de vendre l'arme de chasse.

Arrestation d'un dangereux délinquant
A la suite de plusieurs plaintes déposées par des citoyens victimes de vols à la Cité Okba à Kairouan, les agents du poste de police concerné ont pu en un temps record mettre fin aux agissements des truands.
Leurs efforts ont permis d'orienter recherches vers un énergumène connu dans le domaine de la délinquance.
Leurs soupçons ont abouti, après une minutieuse filature, ce délinquant a pu être arrêté en flagrant délit à l'intérieur d'une maison dans un quartier de la ville.
En consultant son casier judiciaire, il s'est avéré que ce dernier est bien rempli.
Néji KHAMMARI



Juin 2007
LMMJVSD
01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30
<< >>