Il tue l'amant de sa femme et brûle son cadavre

2007-06-19 - Le Temps
Lu 322 fois

Ils ne s'étaient pas vus depuis belle lurette et l'occasion était propice pour eux de se réunir pour se raconter les aventures vécues depuis leur séparation, à la fin de leurs études secondaires.
C'étaient deux camarades de classe fort attachés l'un à l'autre, mais de bourgades différentes.
Les années ont passé et soudain ils se rencontrèrent d'une manière fortuite.
C'est alors qu'ils eurent l'idée de fêter l'évènement chez l'un d'eux.
Les retrouvailles se multiplièrent et ne devaient pas passer inaperçues.

Le vin coula à flots quand le maître de céans invitait son hôte à passer la nuit chez lui.
Mais au lieu de s'endormir, le convive pensa à la femme de son compère qui lui a plu.
Dès ce jour l'invité devait profiter de toutes les occasions pour rendre visite à son ami rien que pour voir l'épouse.
Suites aux doutes, la profonde amitié que partageait hommes s'est vite estompée.

Et le mari ne tarda pas à remarquer quelque chose d'étrange entre sa femme et son ami qui évitait de le rencontrer.

Surpris de ce changement inattendu il décida alors de le surveiller.
Il se cacha dans un coin non loin de la maison pour le surprendre de retour chez lui pour rendre visite à sa femme.

Son sang ne fit qu'un tour, et il prit la décision de se débarrasser de cet intrus.
Un jour, il lui demanda de l'attendre dans un lieu isolé où il brandit un couteau et lui asséna des coups mortels.
Il ne se contenta pas seulement de cela puisqu'il brûla le corps avant de disparaître de la circulation.

Le procureur de la République a ordonné une autopsie du cadavre et une enquête a été ouverte.
Munis du signalement de l'accusé, les agents finirent pour mettre la main sur l'inculpé et l'arrêter.
Lors de l'interrogatoire, il tergiversa avant de passer aux aveux.

Déféré devant la justice, il a été accusé d'homicide volontaire avec préméditation selon les articles 201 et 202 du code pénal.

Comparaissant devant la chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis, l'affaire a été reportée pour que l'accusé puisse subir un test psychiatrique.
Lamia CHERIF



Juin 2007
LMMJVSD
01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30
<< >>