Meurtre ou homicide involontaire ?

2007-06-23 - Le Temps
Lu 324 fois

Tunis - Le Temps - Dans cette affaire que nous avons déjà relatée sur nos colonnes il y a quelques temps, l'accusé clame l'absence d'intention de sa part de tuer la victime qui quelque temps avant sa mort, l'accompagnait dans une beuverie, qu'il organisa dans sa ferme, à Mateur sur la route de Tunis.
La soirée terminée, l'accusé sortit dans le but de vérifier son troupeau de moutons et faire un tour de contrôle dans la femme.
Pour se déplacer il monta à bord de son tracteur.
Mais à un moment donné il percuta quelque chose et s'arrêta donc pour s'en enquérir.
Il était onze heures du soir et l'obscurité l'empêchait de bien discerner les choses.
N'ayant pu rien apercevoir il commença à appeler son invité "Mbarek, Mbarek, où tu es ?" mais personne ne répondit à son appel sauf son écho.
Inquiet il continua ses prospections à travers sa ferme et ce n'était qu'à l'aube qu'il découvrit le cadavre de son ami.
C'était du moins la version de l'accusé qu'il donna dès l'enquête préliminaire et n'a fait que réitérer tout le long des étapes de la procédure.
Devant le tribunal de première instance de Bizerte, il fut condamné à deux ans de prison pour homicide involontaire.
Toutefois, le procureur interjeta appel à cette condamnation, et l'accusé comparut à nouveau devant la cour où il maintint ses premières déclarations affirmant qu'il avait peut être causé la mort de la victime en la renversant avec son tracteur.
Mais il ne s'en était même pas aperçu étant donné l'obscurité.
En tout état de cause affirma-t-il, il n'avait aucune intention de violenter et encore moins de tuer la victime qui était son ami.
Les avocats de la défense demandèrent la liberté provisoire de leur client ainsi que le renvoi de l'affaire afin de préparer les moyens nécessaires à établir la bonne foi de leur client.
Le tribunal qui a renvoyé l'affaire à l'audience du 13 juillet prochain, a jugé bon de garder l'accusé en état d'arrestation, refusant ainsi la demande de liberté provisoire formulée par ses avocats.



Juin 2007
LMMJVSD
01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30
<< >>