La danseuse et les dérapages d'un fan

2007-06-26 - Le Temps
Lu 309 fois

Tunis - Le Temps - Accusé de viol par une danseuse, le jeune homme déclara tout le long des étapes de l'enquête, que ce soit devant la police, le juge d'instruction ou le tribunal devant lequel il comparut en état d'arrestation, qu'il la connaissait depuis longtemps et était émerveillé par sa façon de danser.
Il le lui avoua d'ailleurs depuis belle lurette, à ses dires et eut avec elle une merveilleuse idylle qui ne dura, hélas que l'espace d'un matin.
C'est ainsi qu'il la perdit de vue durant un certain temps.
Le jour des faits, il fut surpris de la revoir et en profita pour lui dire que ses feux étaient toujours ardents pour elle et la convaincre de retourner avec lui.
Mais elle fit peu de cas, de ses sentiments interprétant son attitude comme importune.
A partir de là, les deux versions de l'accusé et de la victime, convergent.
En effet, alors que l'accusé soutient qu'il n'était pas allé plus loin, surtout qu'il avait eu des rapports bien avant le jour J avec la danseuse, celle-ci affirme au contraire, qu'il la ceintura par derrière pour l'obliger par la menace, brandissant un couteau à la main, de monter avec lui à bord de sa voiture, afin de la transporter dans une maison déserte où il l'obligea à se donner à lui, la violant à plusieurs reprises.
L'avocat de la défense soutenant son client plaida l'absence de preuve, déclarant que la danseuse était capable de tout faire, pour écarter de sa voie un ami qui devenait gênant.
Toutefois, le tribunal après en avoir délibéré, condamna l'accusé pour viol avec violences à dix ans d'emprisonnement.



Juin 2007
LMMJVSD
01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30
<< >>