A la croisée des chemins

2007-07-05 - Le Temps
Lu 306 fois

La Maâmoura est l'un des derniers villages balnéaires qui a pu résister à la boulimie du tourisme de masse en préservant sa plage, son cachet et l'accueil chaleureux des visiteurs.
Des bungalows (construits jadis par des Belges venus ériger un barrage), accueillent chaque été des fidèles estivants dont certains viennent pour les vacances depuis des générations.
L'une de ces familles d'adoption de la Maâmoura a voulu combler un « vide » en matière de loisirs en ouvrant un salon de thé décoré dans l'esprit estival et balnéaire et qui propose (à part le thé et le salon) de la bouffe saine, à consommer sur place ou à emporter.
Une garderie est même en chantier pour que les gamins passent les heures de la sieste en jouant intelligent.
Rassurez-vous, je ne fais pas de la pub gratuite pour un projet qui comble tout le village sauf...
une minorité d'estivants qui font circuler une pétition (qu'ils ont, d'ailleurs, rempli avec peine), pour fermer ce lieu très utile.
Pourtant, aucun tapage n'est à signaler, c'est moins grave que d'avoir sa maison au bord de l'eau sans respect de la nature et la DPM !



Juillet 2007
LMMJVSD
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31
<< >>