Il tente de camoufler son crime en incendiant la maison

2007-07-11 - Le Temps
Lu 319 fois

Tunis le Temps: C'est une affaire aussi curieuse que désolante, qu'a eu à juger dernièrement le tribunal de première instance de Grombalia.
En effet, le meurtrier n'était autre que le gendre de la victime, un vieillard qui lui accorda voilà quelque temps auparavant la main de sa fille.
S'étant trouvé dans une crise financière devant faire face à de multiples dépenses, il eut l'idée de voler son beau père, car il savait pertinemment que celui-ci cachait de l'argent chez lui.
Il habitait seul dans sa villa à Soliman et prit l'habitude de se réveiller tôt, pour accomplir la prière du Fajr.
Aussi son gendre avait-il mis au point un plan qu'il décida de mettre en application.
Le jour des faits , il se pointa à l'aube et après s'être introduit subrepticement chez lui,il se cacha dans un coin, attendant son réveil.
Le pauvre vieillard fut agressé dès qu'il se leva pour aller à la salle de bain.Le jeune homme, le surprit pour le jeter à terre et l'étrangler jusqu'à ce mort s'en suive
Après avoir procédé au vol d'argent et de plusieurs objets appartenant à la victime, il mit le feu à la maison afin d'éliminer toutes traces de cet abominable crime, et faire croire à un incendie, avant de prendre la fuite.
Cependant la victime n'était pas calcinée, les flammes ayant pu être maîtrisées à temps par les agents de la protection civile qui découvrirent le cadavre de la victime.
Inculpé d'homicide volontaire avec préméditation, suivi de vol qualifié, il comparut devant le tribunal et nia avoir eu l'intention de tuer la victime qui lui avait résisté et voulut appeler les forces de l'ordre ; Toutefois au bout d'un altercation avec lui, il tomba à terre et l'accusé commença à l'étrangler sans prendre conscience de ce qu'il faisait.
Il insista sur le fait qu'au départ, il n'avait pas planifié pour tuer le vieillard, mais seulement pour le voler.
L'avocat de la partie civile demanda le renvoi afin d'accomplir la procédure nécessaire dans l'intérêt des héritiers de la victime.
Tandis que l'avocat de l'accusé formulait la même demande afin de préparer les moyens de sa défense.



Juillet 2007
LMMJVSD
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31
<< >>