15 ans de prison pour enlèvement d'un enfant

2007-07-18 - Le Temps
Lu 334 fois

La chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis a examiné dernièrement une affaire d'enlèvement d'un petit enfant, dont nous avons relaté les faits sur nos colonnes et dans laquelle est impliqué un jeune homme.

Il ressort des faits que la plaignante mariée à un Italien, s'est aperçue de le disparition de son jeune garçon.
Elle conclut qu'un individu a certainement profité d'un moment d'inattention pour l'amadouer et l'enlever.

Selon les dires de la mère, il devait faire l'objet d'une rançon puisque son mari est un étranger.

Folle de douleur, elle informa les policiers de la disparition de son fils, et une enquête a été ouverte.

Les doutes ont convergé rapidement vers un jeune homme qui séjournait chez la mère.
Fortement soupçonné, il a été arrêté et les policiers délivrèrent l'enfant.

Lors de l'interrogatoire, l'inculpé a présenté une autre version des faits.
Il souligna qu'il avait noué connaissance avec la plaignante et après une longue histoire d'amour, la femme découvrit qu'elle était enceinte.
Elle demanda alors à son chevalier servant de l'épouser, mais ce dernier refusa, acceptant seulement de donner son nom au bébé.
Après quelque temps, la femme a fait la connaissance d'une autre personne de nationalité italienne, avec laquelle elle a convolé en justes noces sans pour autant rompre avec son amant.
Mieux même, elle l'a présenté à son mari comme étant son propre frère.
Un jour elle décida d'émigrer avec son mari en Italie.
C'est alors qu'elle choisit d'accorder la paternité de l'enfant à son époux étranger.
Ce qui n'a pas plu à l'amant qui décida d'enlever l'enfant.
A l'audience, il comparut sous le chef d'accusation d'enlèvement d'enfant.
Les résultats de l'analyse de l'ADN ont montré, par ailleurs, que l'accusé est bel est bien le père du petit enfant.
L'avocate souligna que la plaignante a monté ce scénario afin que son mari puisse être convaincu de ses bonnes intentions.

Après délibérations, il a été condamné à 15 ans de prison ferme.

Lamia CHERIF



Juillet 2007
LMMJVSD
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31
<< >>