Jetons nous à ... "low"!

2007-07-25 - Le Temps
Lu 329 fois

Depuis que l'UE a autorisé le "low-cost" ou le bradage des prix hyper-concurrentiels pour les compagnies aériennes, le ciel est devenu plus clément pour les millions de touristes et autres voyageurs du ciel.
Beaucoup de pays extra-communautaires ont dû autoriser le "low-cost" sur leurs aéroports pour doper leur tourisme au risque de couler leurs compagnies aériennes!
Au fait, c'est là tout le dilemme .
Selon certains spécialistes, les pays "touchés" par le low-cost ont vu le nombre de leurs touristes augmenter.
Certains parlent même d'augmentations de 10 à 15%.
Chez nous, la tentation d'augmenter les visiteurs se "heurte" à la logique du marché.
Notre Etat a tellement mis d'argent dans la compagnie Tunisair (qui s'émancipe même à l'étranger) qu'il serait dommage de lui mener la vie encore plus dure.
Et puis, qui dit que le low-cost survivra à la hausse du prix du kérosène et la concurrence sauvage?



Juillet 2007
LMMJVSD
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31
<< >>