Elle faisait l'éclaireur

2007-07-27 - Le Temps
Lu 291 fois

Deux femmes et un homme ont dernièrement comparu devant la chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis pour vol qualifié.
Il s'agit dans cette affaire d'un individu qui déclara aux policiers avoir été volé par une femme.

Il ressort des faits que celui-ci dînait paisiblement dans un restaurant, quant il fit sa connaissance.
Après avoir longuement bavardé de tout et de rien et passé une soirée bien arrosée, le plaignant l'a emmenée par la suite chez lui.

Toutefois, il s'est rendu compte quelques jours plus tard que sa maison a été cambriolé et découvrit la disparition de son chéquier, de nombreux objets précieux, ainsi que d'une importante somme d'argent.
Suite à la déposition de la plainte, les agents de la police technique se sont rendus sur les lieux pour relever les empreintes digitales, surtout que la victime portait ses soupçons sur la femme qui l'avait accompagné chez lui.
Retournant au même restaurant, le plaignant aperçut la femme.
Il a alors alerté les agents de police qui se sont rendus sur les lieux.
Apercevant les policiers, l'accusée, accompagnée d'une autre femme et d'un homme, a tenté de prendre la fuite.
Mais les agents étaient plus rapides, et ont réussi à arrêter les trois suspects avant de les déférer devant la justice.
A l'audience, la femme, accusée, a nié les faits affirmant qu'elle avait seulement accompagné le plaignant chez lui.
Pour ce qui est du vol, elle prétendit tout ignorer.
Quant à la deuxième femme, elle ne put qu'avouer son forfait surtout que les empreintes trouvées dans la maison étaient ses propres empreintes et celles de l'homme qui les accompagnait.
Elle souligna qu'elle avait des problèmes financiers et que sa complice se rendait chez les victimes en éclaireur pour s'assurer qu'elles vivent seules.
Un stratagème qui leur permettrait ensuite la visite des lieux pour subtiliser les objets précieux que la bande partageait.
Le troisième inculpé ne tarda pas à passer aux aveux confirmant les paroles de la complice.
L'avocat demanda les circonstances atténuantes en faveur de ses clients.
Le tribunal rendra son verdict après les délibérations.
Lamia CHERIF



Juillet 2007
LMMJVSD
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31
<< >>