Les deux sœurs aimaient les bijoux

2007-07-28 - Le Temps
Lu 316 fois

La chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis a eu à juger dernièrement une affaire de vol dans laquelle sont impliquées deux femmes.
Il ressort des faits que la maîtresse de céans avait embauché une femme originaire du Kef, pour l'aider dans les travaux ménagers.
Celle-ci a prouvé dans un premier temps sa fidélité à sa patronne qui lui a fait totalement confiance, jusqu'au jour où elle lui a demandé l'autorisation de rendre visite à sa sœur malade.

Auparavant, la femme de ménage profita un jour de l'absence de la maîtresse de la maison pour pénétrer dans sa chambre à coucher et faire main basse sur les bijoux qui étaient dans sa garde-robe.
Mission accomplie, elle prit le train et rentra chez elle au Kef où elle se confessa à sa sœur, lui livrant son secret.
Elle lui indiqua qu'elle avait volé les bijoux.
Sa sœur a alors pris les bijoux volés pour les vendre et partager le butin.

Quelques jours plus tard, la maîtresse de céans, fouillant sa garde robe, elle découvrit la disparition de ses bijoux.

La mort dans l'âme, elle porta plainte, en donnant le signalement de l'inculpée.
Arrêtée, et interrogée elle a longuement tergiversé avant d'avouer son forfait.
Sa sœur a été également arrêtée pour complicité de vol.
A l'audience, l'accusée principale a signalé, que des besoins financiers, l'ont poussé à commettre le vol.
Son avocate a sollicité la clémence de la cour et demanda les circonstances atténuantes pour sa cliente surtout qu'elle est la seule responsable d'un enfant âgé de 5 ans.

Le tribunal, après délibérations, a condamné l'accusée principale à 5 ans de prison.
Quant à sa sœur, elle écopa de 3 ans de prison, pour complicité.

Lamia CHERIF



Juillet 2007
LMMJVSD
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31
<< >>