Braquage à l'intérieur du métro

2007-08-02 - Le Temps
Lu 343 fois

Même les métros n'échappent pas aux braquages, les malfaiteurs y ayant fait leur lieu de prédilection.
Dernièrement, le métro ralliant la cité El Intilaka à Tunis a été la cible, en pleine journée, de deux malfrats qui ont terrorisé un passager,
l' obligeant à leur remettre les objets qu'il avait sur lui, dont le téléphone portable et le portefeuille.
L'un des deux gangsters a immobilisé la victime et sous la menace lui arracha de but en blanc et sans crier gare son portefeuille au vu et au su de tous les autres passagers incapables de réagir tellement ils étaient pris de panique.

Une fois leur forfait accompli, ils prirent la poudre d'escampette.
Ces faits se sont déroulés en un clin d'œil, entre la station El Roumana et la station suivante.
La victime n'a pas été seulement dévalisée, mais également rouée de coups qui lui ont causé de graves blessures.
Un avis de recherche a été lancé contre les deux agresseurs dont l'un a été formellement reconnu par un passager comme étant un délinquant notoire, ayant eu maille avec la justice, pour avoir commis des actes similaires qui lui avaient déjà valu des peines privatives de liberté.

Arrêté, l'accusé a écopé d'une peine de 6 ans de prison.
Quant au deuxième, il a été acquitté.
Ayant interjeté appel, le condamné a comparu de nouveau devant la cour de Tunis, pour répondre de son forfait.

A l'audience, il demanda la clémence de la cour, et souligna que le jour des faits il était accompagné d'une jeune fille qui a été harcelée par la victime, ce qui lui a poussé à l'agresser.
Il souligna par ailleurs qu'il n'a jamais volé le plaignant.

La cour après délibérations a ramené la peine prononcée par la première instance à 4 ans de prison seulement.
Lamia CHERIF



Aôut 2007
LMMJVSD
01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31
<< >>