Ez-Zahra: Délestée en plein centre ville

2007-08-05 - Le Temps
Lu 853 fois

Elle rentrait, mercredi dernier tranquillement chez elle à Ez-zahra après une dure journée de labeur à Tunis.
Sitôt débarquée du train à 14h 25, elle s'achemina vers son domicile d'un pas décidé fuyant la canicule suffocante régnant sur la cité.
En plein centre ville, et à quelques dizaines de mètres du poste de police, une moto en stationnement de l'autre côté de la chaussée montée par un lascar corpulent klaxonna subitement.
Par réflexe, elle tourna la tête vers l'origine du vacarme.
Erreur monumentale, car à cet instant précis, un
second malabar l'aborda par surprise et lui arracha son collier en or massif qui lui avait coûté les yeux de la tête.
Vous pensez qu'il a pris ses jambes à son cou après son forfait ? Que non ! Tablant sans doute sur le courage légendaire et habituel des témoins, il continua tranquillement son chemin vers la moto, l'enfourcha derrière son acolyte qui démarra en trombe.
Que la bonne dame n'eusse pas réagi, car paralysée par la peur,le
saisissement, c'est à la limite acceptable et un tantinet compréhensible, mais que tous les voyageurs, descendus du même train qu'elle, assistent impassibles avec une indifférence choquante au vol sans que l'un d'eux au moins ne réagisse, n'essaie de lui venir en aide, nous indispose fortement.

Le vieil mais oh combien d'actualité adage :( Après moi le déluge) semble avoir la peau dure chez certains de nos concitoyens.
Elle finit quand même par se rendre à la police toute proche où on dépêcha une voiture pour effectuer une ronde de reconnaissance dans les alentours non sans lui avoir dit que selon leurs statistiques, ce genre d'opération est très fréquent entre 14h et 16h ! Soit.
Alors si tel est le cas, pourquoi ne pas multiplier les patrouilles dans les artères de la ville justement durant cette plage horaire à haut risque ? Les stats sont en général faites pour qu'on en tire les conclusions idoines qui s'imposent.

Autre remarque à l'intention de nos citoyennes, le phénomène de vol des colliers ayant pris de l'ampleur chez nous malgré les efforts gigantesques des services de sécurité, pourquoi ne pas se parer tout simplement de faux bijoux, très jolis du reste, peu coûteux et facilement remplaçables en cas de « perte » provoquée ?

Mohamed Sahbi RAMMAH





Aôut 2007
LMMJVSD
01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31
<< >>