Mon voisin, le noceur...

2007-08-08 - Le Temps
Lu 337 fois

Mon premier tapage nocturne, de l'été, je m'en souviens comme si c'était hier.
Mais bon, je n'allais pas chipoter pour une nuit de "aouada" et des dizaines de voitures qui ont squatté toutes les ruelles du quartier.
Mon deuxième tapage nocturne, c'était le lendemain du premier.
Là je me suis dit, la veille, c'était la "outiya", aujourd'hui c'est sûrement le mariage et puis on n'en parle plus.
Mon troisième, mon quatrième et mon tapage nocturne quotidien proviennent depuis le début de l'été, de la même villa ! Je me suis dit que le proprio devait avoir une douzaine de filles et de garçons à marier mais même pour cette incroyable version, le bruit aurait dû s'arrêter depuis des semaines.
Après enquête du voisinage, il s'est avéré que le proprio louait sa villa pour y célébrer des mariages ! Son grand jardin était devenu une salle de fêtes, disponible pour ceux qui habitaient des immeubles et ceux qui trouvent que les salles fermées et climatisées n'avaient pas assez d'écho !
Par Hatem Belhaj



Aôut 2007
LMMJVSD
01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31
<< >>