Un jeunot appâté par une intrigante

2007-08-26 - Le Temps
Lu 821 fois

Le jeune homme fut de prime abord épris de cette dame élégante et bien distinguée qui le rencontra dans une des rues piétonne de la capitale.
Prenant son courage à deux mains, le cœur battant et la gorge sèche
il l'invita à prendre un rafraîchissement au café du coin et ce ne fut pas de refus de la part de cette dame qui se montra bien courtoise.
Là il se permit de faire plus ample connaissance et la jeune dame se présenta en tant qu'enseignante dans une école pas loin du quartier où ils se sont rencontrés et le jeune homme comprit également qu'elle était célibataire et libre.
Les contacts se sont multipliés depuis, et il finit par lui proposer le mariage.
La jeune femme n'ayant pas d'empêchement, n'y voyait à priori aucun inconvénient.

Le jeune homme décida de ce fait de demander sa main , et en attendant, il l'invita chez lui en vue de discuter , autour d'un bon dîner, des préparatifs du mariages.
Le dernier acte de cette pièce dont la mise en scène était réalisée par cette jeune dame, eut lieu chez le jeune homme,qui était tout fier de lui montrer toutes les affaires qu'il préparait pour le nid conjugal et surtout les bijoux de valeur, destinés à sa future douce moitié.
Celle-ci fit montre d'une joie ineffable.
Les rideaux tombèrent après le coup de théâtre, qui ébranla le jeune homme et le sortit brusquement de son rêve : après une petite sieste, le jeune homme était étonné de ne plus voir sa dulcinée.
Il la chercha dans toute la maison, mais en vain.
Elle ne répondait pas à ses appels.
Brusquement, il cessa de l'appeler quand retournant à la chambre à coucher, il ne voyait plus les bijoux, qui étaient posés sur une petite table, quelque temps auparavant.
Il pensa tout s'abord à un cambriolage, au cours duquel sa fiancée aurait été attaquée.
Il sortit affolé et se dirigea vers le premier poste de police, et là en relatant sa mésaventure aux policiers , il comprit que c'était cette jeune dame qui l'a eu, et qu'il n'était pas sa seule victime.
Cette femme s'avéra être en effet, une femme intrigante, qui était de surcroît mariée et n'avait rien à avoir avec l'enseignante qu'elle prétendait être.
En outre elle avait eu maille à partir avec la justice, ayant commis plusieurs escroqueries similaires.
Arrêtée, elle fut déférée au parquet, et comparut devant le juge d'instruction, qui décerna à son encontre un mandat de dépôt, en attendant d'être jugée.
Quant au jeune homme, prenant son mal en patience, il jura, désormais, de réfléchir plus d'une fois avant de décider de se marier, et de ne plus écouter uniquement son cœur, en négligeant la voix de la raison.
Ahmed YOUNES



Aôut 2007
LMMJVSD
01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31
<< >>