Le charlatan pris au piège

2007-08-26 - Le Temps
Lu 816 fois

Tunis -Le Temps - Le « Derviche » était à l'affût d'une dame en quête de trouver chaussure à son pied, craignant par là même de rater le coche, s'approchant de la ménopause, et voyant les années passer à une folle allure, alors qu'elle restait au même point.
Il savait exposer ses dons surnaturels, de manière à embobiner tous ceux qu'il abordait sans aucune hésitation, et n'avait jamais le trac.

Mais ce ne fut pas le cas avec la demoiselle qu'il interpella, alors qu'elle était sur le chemin de son domicile à El Menzah.
Certes, elle était préoccupée par ce problème et cherchait à se débarrasser de cette poisse qui la suivait depuis un bon moment.
Ce fut la raison pour laquelle, elle tendit l'oreille au derviche, qui essaya de la convaincre qu'il avait des dons surnaturels pour remédier à la situation.
« Vous êtes possédée par un Djinn, lui lança-t-il !C'est lui qui vous tiens en quelque sorte en otage.
C'est pour cette raison que vous ne pourrez jamais vous marier.
C'est moi qui le chasserai, grâce aux dons surnaturels dont Dieu m'a dotés ».
La demoiselle l'écoutait avec attention.
Elle eut comme un moment d'égarement.
Mais brusquement elle se réveilla, en l'entendant lui dire : ' Venez chez moi à Radés, nous serons plus tranquilles et nous verrons comment on peut arranger tout ça !'
Réveillée de sa torpeur,elle comprit qu'elle allait être l'objet d'une escroquerie, surtout ayant remarqué que le charlatan fixait avec avidité les bijoux qu'elle portait.
Elle décida de lui donner la leçon de sa vie.
Faisant mine d'accepter son offre , elle lui proposa de téléphoner à un chauffeur de taxi qu'elle connaissait, pour les accompagner à Radés, au domicile du « fakir ».
Elle téléphona en même temps à une amie pour lui dire de venir avec le taximan , après l'avoir prévenu discrètement à l'avance, de la mise en scène consistant à faire croire au fakir qu'ils allaient tous chez lui.
Mais sur le chemin de Radés le taximan s'arrêta, à la grande surprise devant le poste de police, où les agents l'accueillirent avec toutes les formalités dûes à un homme de sa trempe.
Il reconnut à l'enquête préliminaire, qu'il avait l'intention d'enlever les bijoux de la demoiselle.
Toutefois, et après son inculpation pour tentative de vol et escroquerie il se rétracta devant le tribunal, où il comparut dernièrement, déclarant qu'il était de bonne foi et qu'il n'avait aucune intention malveillante .
Le tribunal convaincu de sa culpabilité, le condamna après délibération, à un an d'emprisonnement.



Aôut 2007
LMMJVSD
01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31
<< >>