"Aigris-culteurs"

2007-01-05 - Le Temps
Lu 298 fois

Depuis vendredi dernier, les fruits et les légumes se font rares.
La faute aux agriculteurs qui n'assurent plus, depuis l'Aïd, l'approvisionnement régulier du marché.
Selon un revendeur, la main-d'œuvre agricole adore prolonger les vacances de l'Aïd.
Quoi de mieux qu'un Kanoun et une théière qui roucoule au milieu de la famille.
Surtout qu'avec le froid et la pluie, la paresse a des raisons pour s'installer.
Pourtant, la pluie et le vent peuvent nuire à une récolle non « rassemblée » à temps.
L'eau qui stagne « ronge » les légumes et les fruits qui sont mûrs ( surtout les agrumes) ne résistent pas trop longtemps au vent.
Du coup, c 'est du pur gaspillage et la main-d'œuvre n'a pas « le droit » de manquer en pareilles circonstances.
Et dire que certain se plaignent du « chômage rural ! »
Hatem Belhaj.



Janvier 2007
LMMJVSD
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31
<< >>