Les pires ratages

2007-01-06 - Le Temps
Lu 234 fois

La galerie 7 novembre à l'avenue de Paris est le fief du piratage informatique dans toutes ses variantes.
Ça va du simple CD audio gravé à deux sous jusqu'au décrypteur patché pour recevoir les bouquets à l'œil...
A l'entrée , une boutique affiche ceci « Nous soutenons les artistes tunisiens »...

Donc, pas d'œuvres locales piratées.
Et pourtant...en feuilletant le catalogue, je suis tombé sur plus d'une œuvre tunisienne piratée.
Saber Rebaï, Med Jebali et Lotfi Bouchnak entre autres.
Le pire, c'est la nouvelle offre des films tunisiens « Making of » de Nouri Bouzid, « La télé arrive » de Moncef Dhouib et même la sitcom « Choufli Hal » de Slah Essid.
A ma connaissance, aucun de ces artistes n'a vendu ses droits au piratage.
Même si nous sommes tous des consommateurs du piratage universel.
C'est une question de choix car les œuvres originales ne sont pas vendues chez nous.
Mais de là, à assassiner la création tunisienne , voilà un pas que les pirates ne doivent pas franchir et faut les « punir » pour cette « trahison culturelle ».



Janvier 2007
LMMJVSD
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31
<< >>