2800 dinars contre l'obtention d'un visa

2007-01-10 - Le Temps
Lu 235 fois

L'accusé dans cette affaire avait publié une annonce dans laquelle il assure pouvoir faire voyager les jeunes à l'étranger moyennant une somme d'argent.
La victime, rêvant d'immigration, a appelé l'accusé et se sont fixé rendez-vous.
Lors de leur rencontre, le jeune homme a demandé à celui qu'il prenait pour son sauveur de l'aider à partir en Espagne.

Après lui avoir donné les documents nécessaires, l'accusé a remis un visa à la victime, seulement c'était un visa pour l'Inde.
La victime est quand même partie.
Revenue, elle a porté plainte.
A son arrestation, l'accusé a avoué avoir publié l'annonce, à la demande de l'agence de travail avec laquelle il travaille et qui permet effectivement le départ des jeunes.
Il a aussi affirmé avoir pris 2800 dinars de la victime contre le fait de lui procurer un visa pour voyager en Espagne.
Sauf que l'agence avait préparé des visas pour l'Inde.

L'accusé a comparu en état d'arrestation devant le tribunal de première instance pour escroquerie.
Il a affirmé qu'il avait vraiment promis à la victime de la faire partir en Espagne, mais que le visa qui lui a été donné était en destination de l'Inde.
L'avocat a souligné que son client a été induit en erreur dans cette affaire et a demandé l'acquittement ou l'atténuation de la peine.



Janvier 2007
LMMJVSD
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31
<< >>